Le futur du commerce de détail est-il celui de la solitude? (Nous espérons que non)

Publié sous Conseils d'entreprise le 12 jui 2018

Lorsque vous passez devant un restaurant avec une longue file d'attente, vous ne pouvez vous empêcher de penser que la nourriture doit y être exceptionnelle. Vous vous empressez donc de réserver une table car vous savez que beaucoup de personnes aimeraient avoir cette place. 

Mais à quoi pensez-vous quand vous passez devant un restaurant vide à l'heure du dîner? Et bien pas grand chose. En effet, vous ne pouvez arrêter de penser au super restaurant qui avait une longue file d'attente malgré le froid. 

En dehors de la probabilité que la nourriture soit bien meilleure dans le restaurant rempli que dans le restaurant vide, vous ne pouvez vous empêcher de penser au fait que vous ne vouliez pas manger seul(e). 

Il y a une sorte de solidarité ''invisible'' associée à l'acte de consommer. Que ce soit dans un restaurant ou dans un commerce de détail, il est habituel pour nous de trouver du réconfort dans la consommation en groupe.

moby.PNG

Moby est un magasin mobile sans chauffeur, offrant des produits "à consommation immédiate", tels que le lait, le dîner ou les médicaments sans ordonnance. Il est actuellement en phase de test bêta à Shanghai. Comment ça marche ? Plutôt semblable à Uber, en fait. À partir d'une application, vous commandez le magasin Moby le plus proche de chez vous. Une fois qu'il arrive, vous entrez, vous prenez ce dont vous avez besoin et vous partez. Votre compte sera débité, ce qui signifie que vous n'avez pas besoin de transporter de l'argent comptant.  

Bien sûr, Moby apporte un tout nouveau niveau de facilité au concept de dépanneur. Mais est-ce que cette formule fonctionne mieux lorsqu'il n'y a qu'une seule personne ? Que se passe-t-il si plus d'une personne dans la zone commande un Moby ? Combien de personnes peuvent entrer à l'intérieur d'un seul Moby?

Avoir accès à un magasin de type dépanneur à n'importe quelle heure de la journée peut devenir un atout de taille. En revanche, le fait de magasiner seul tard le soir peut être effrayant. Tout dépend de la façon dont vous voyez les choses.

Nous sommes plus encore émerveillés par les inventions qui nous lancent dans l'avenir du commerce de détail. En même temps, nous ne voulons pas oublier les qualités traditionnelles qui se révèlent les plus importantes, comme la collectivité. À notre avis, l'avenir de la vente au détail gardera ce qui fonctionne bien et se débarrassera de ce qui ne va pas. Aussi ennuyeux que le magasinage dans une foule peut être, il faut reconnaître que le sentiment d'être dans un magasin vide ne vaut pas toujours la peine. Nous sommes curieux de savoir comment aboutira l'idée de consommation collective lorsqu'il s'agit d'innovation dans le commerce de détail, sachant qu'une journée de magasinage est ce qui se rapproche le plus de rapports sociaux. 

Dans ce contexte, comment les innovations comme Moby s'intègreront-elles ? Sommes-nous en train de créer un nouveau genre de commerce de détail ?


Ce sont de grandes questions qui n'ont que des réponses hypothétiques. Mais ce que nous constatons, c'est que le consumérisme se métamorphose en plus d'une manière. Allez-vous suivre ?